Comment utiliser au mieux ce guide ?

Vous pouvez avoir besoin d’utiliser cet ouvrage pour différentes raisons :
 
1. lors de la prise de rendez-vous,
2. pour sortir de la routine,
3. au moment de l’anamnèse.
1. au moment de la prise de rendez-vous lorsque vous êtes informé de la demande :
 
Qu’il s’agisse de préparer votre travail en fonction d’une demande spécifique, ou encore si vous n’avez aucune idée de la façon dont vous allez vous y prendre.
 
Exemple : Une personne prend rendez-vous pour un problème de «bégaiement». Supposons que vous n’ayez encore jamais eu ce genre de demande auparavant. En attendant le jour de votre rendez-vous, vous savez que la rubrique correspondante (bégaiement), peut vous proposer plusieurs pistes liées à ce symptôme. Au moment de la consultation, vous aurez une idée plus précise de ce que vous pourriez faire en fonction de ce qui sera dit, et surtout, de la façon dont cela sera dit.
 

2. pour sortir d’une approche qui vous semble à la longue trop routinière devant une même demande :
 
Il peut vous arriver d’avoir l’impression de faire toujours la même chose en fonction d’une même demande. Dans ce cas, vous aimeriez sans doute pouvoir varier votre approche tout en restant efficace.
 
Exemple : à chaque fois que vous recevez une personne pour la «boulimie», vous utilisez toujours la même technique, par habitude. Vous avez le sentiment d’être démuni et de ne pas savoir quoi faire d’autre. La rubrique correspondante (boulimie) peut vous permettre de découvrir des variantes, pour aborder cette demande différemment, en fonction de vos envies et de votre personnalité.
 

3. au moment de l’anamnèse, en fonction dela façon dont la personne vous parle de sa problématique :
 
Lorsqu’une personne vient avec une demande, elle utilise un langage particulier pour évoquer cette demande. Sa façon de parler, les mots qu’elle utilise, les lapsus, les allusions, etc. peuvent vous conduire à devoir travailler sur la demande cachée qui est finalement le réel objectif de travail.
 
Exemple : Supposons qu’une personne aie pour demande principale «d’arrêter du fumer». Au cours de l’anamnèse, vous découvrez que la plupart des cigarettes sont fumées durant la soirée, lorsque la personne entre chez elle et se retrouve seule. De là, vous apprenez que ce qui incite cette personne à fumer davantage chez elle, est le désir de combler sa solitude depuis une rupture difficile. Dans le cas présent, s’agissant d’un lien de cause à effet, votre intervention pourra par exemple être axée sur un travail de deuil (voir deuil ou séparation dans le guide).

Bien entendu, ce guide vous servira également d’aide mémoire. Il vous permettra notamment de réviser ou de découvrir les différents protocoles que vous utilisiez rarement ou jamais. Il vous permettra également de vous inspirer de ce qui existe déjà pour l’améliorer, le peaufiner, l’enrichir, etc.
 
 
 
 
{backbutton}